vendredi 2 février 2018

Canne et lightsaber

"[...] C'est élégant, maniable. L'arme noble d'une époque civilisée." - Obi-Wan Kénobi à Luke Skywalker

La citation concerne-t-elle "la canne" ou le sabre laser ?

...les deux, sans aucun doute
La vogue actuelle du sabre laser repose sur sa plasticité technique, selon des formes d'apprentissage et d'expression variées et diversifiées, certaines issues de l'escrime asiatique, d'autres de l'escrime occidentale, ancienne ou moderne;

On pourrait quasiment dire la même chose de la canne actuelle, qui a puisé, à une époque, dans les modes et méthodes asiatiques d'apprentissage, lors de son "renouveau" dans les années 70-80-90...( et quoi que ces modes et méthodes ne soient pas nécessairement si éloignées que cela de celles de la canne européenne d'origine - méthode des 4 faces et tutti-quanti. Mais ceci est un apparté qui nous éloigne du sujet initial) [...]

En fait, au delà de la proposition initiale des créateurs originels de ce style d'escrime - Bob Anderson pour la trilogie et Nick Gillard pour la prélogie - , tout le monde y va de sa conception/création personnelle, en essayant, plus ou moins de respecter l'état d'esprit voulu par les concepteurs appointés par Georges Lucas.

Mais, si l'on va encore plus loin, et avec une pointe de malhonnêteté intellectuelle (!), toutes peuvent avoir un lien peu ou prou avec la canne ancienne ou moderne et le baton joinville, "père et mère de toutes les escrimes" ;)

7  formes ou 7 états d'esprit sont proposés comme les fondements de l'apprentissage du sabre-laser par les Jedi/Siths ou autres groupes liés à la Force - Oui, il paraît même que d'autres factions existent -

Considération sur les "formes" :

Je parle de "formes" ou "état d'esprit", car, en fait, plus que des kata/taos/quyens/leçons (vous y mettez le mot que vous voulez) au sens strict, il faut plutôt imaginer que chaque forme est la mise en orchestration d'une inspiration technique puisée dans les grandes familles d'escrime mondiale;
A l'intérieur de chacune d'elle, toutefois on peut formaliser des séquences codifiées servant de réferences pour des combats calés ou des séquences de type "shadow" qui respecterait l'esprit de ces inspirations.

Ces séquences codifiées sont appelées "Dulon" dans la mythologie StarWars.
Niveau 1 : je m'inspire d'une escrime mondiale - niveau 2 : je l'exprime au moyen de sequences codifiées - niveau 3 : je combat librement "à la manière de" (kenjutsu - escrime chinoise - sabre sportif, etc...)

En fait, dans la canne, nous retrouvons aussi toutes ces influences selon la canne vue dans son optique ancienne, moderne ou le bâton "type Joinville".

donc... canne et sabre-laser, même combat !

Moi, ce que j'y vois :

pour les 4 premières formes...  

Forme 1 : inspiration kenjutsu /kendo ou épée à deux mains (si on le voit autrement) : court, pragmatique, sans fioritures
Forme 2 : inspiration escrime artistique (lui-même inspiré de l'epée et du sabre sportif ou de la canne ancienne) : la forme ou le sabre laser est tenu "à une main"
Forme 3 : forme défensive composée surtout de parades volantes (comme à la canne; On peut imaginer la travailler en recevant des projectiles à dévier) - l'état d'esprit est celui de la Rose Couverte de la canne : une bulle défensive qui se conçoit en passant d'une parade à une autre de manière continue et fluide.
Forme 4 : inspiration épée chinoise et escrime virevoltante (donc, un lien possible avec la canne moderne) : Dans cet état d'esprit, les voltes et autres acrobaties, plus ou moins développées, sont à rechercher.

Par la suite, le but, évidemment est de combiner toutes ces influences issues des formes primaires... C'est le but des formes ultérieures (Formes 5, 6 et 7)

Au delà de son expression stricte, l'interêt du lightsaber est, aussi et surtout, de développer une culture escrimistique variée.

Découvrez, essayez, laissez vous tenter et peut-être deviendrez vous un grand guerrier..

"Un grand guerrier ? Personne par la guerre ne devient grand." - Yoda à Luke






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire